Le contenu de cette page est destiné seulement aux professionnels de santé.

Etes-vous un professionnel de santé ?

You are now visiting Wellspect global website. To view the North American website please click here click here

X

Infections Urinaires (IU)

Lamin and Newman (2016)
Clean intermittent catheterization revisited 
Revue sur le sondage intermittent résumant les caractéristiques importantes liées au succès du sondage. Elle souligne l’importance de la prévention des infections chez les utilisateurs et désigne les sondes hydrophiles comme contributrices à un bon ratio coût-efficacité. Elle reconnait que la qualité des revêtements des sondes hydrophiles peuvent varier et le revêtement de Technologie Urotonic™ et LoFric sont décrits.

Lucas EJ, Baxter C, Singh C, Mohamed AZ, Li B, Zhang J, Jayanthi VR, Koff SA, VanderBrink B, Justice SS. (2016)
Comparison of the microbiological milieu of patients randomized to either hydrophilic or conventional PVC catheters for clean intermittent catheterization
Etude randomisée et contrôlée chez des patients avec un myéloméningocèle, comparant la flore bactérienne des urines de 25 utilisateurs LoFric à 25 utilisateurs de sondes sans revêtement. Après 1 an de suivi, les résultats montrent une réduction de 40% du nombre moyen de bactéries potentiellement pathogènes dans le groupe LoFric.

Li L, Ye W, Ruan H, Yang B, Zhang S (2013)
Impact of hydrophilic catheters on urinary tract infections in people with spinal cord injury: systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials 
Preuve de la réduction des IU de 64% avec les sondes hydrophiles par rapport aux sondes non-hydrophiles. Méta-analyse de 5 études randomisées et contrôlées avec des sondes hydrophiles, pour un total de 464 patients, dont 3 études avec LoFric.

Cardenas DD, Hoffman JM (2009)
Hydrophilic catheters versus noncoated catheters for reducing the incidence of urinary tract infections: a randomized controlled trial 
Preuve qu’il y a moins d’IU traitées par antibiotiques chez les patients utilisant LoFric comparés aux sondes sèches. Suivi sur 1 an de 22 utilisateurs LoFric et 23 utilisateurs de sondes sèches.

Vapnek JM, Maynard FM, Kim J (2003)
A prospective randomized trial of the LoFric hydrophilic coated catheter versus conventional plastic catheter for clean intermittent catheterization
Exemple d’une baisse significative de l’incidence des IU avec l’utilisation de LoFric comparée aux sondes sans revêtement avec ajout de lubrifiant. Etude sur 1 an sur 22 utilisateurs de LoFric et 26 utilisateurs de sondes sèches.

Bakke A, Digranes A, Hoisaeter PA (1997)
Physical predictors of infection in patients treated with clean intermittent catheterization: 7-year study
Preuve qu’à long terme le sondage intermittent avec LoFric réduit le risque de complications urétrales, y compris d’infections. Par exemple, 65% de patients sans infection et 39% d’urine stérile après l’utilisation à long terme de LoFric. Suivi sur 7 ans de 155 patients.

Waller L, Jonsson O, Norlen L, Sullivan L (1995)
Clean intermittent catheterization in spinal cord injury patients: long-term followup of a hydrophilic low friction technique
Preuve de la réduction d’infection et de la prévention des traumatismes urétraux pour l’utilisation à long terme de sondes hydrophiles. Par exemple, aucun nouveau traumatisme identifié pendant le suivi de 5 à 9 ans avec LoFric. Suivi sur 5 à 9 ans de 30 patients.

Bakke A, Vollset SE (1993)
Risk factors for bacteriuria and clinical urinary tract infection in patients treated with clean intermittent catheterization 
Etude discutant des facteurs de risques du développement d’une IU. 13 mois d’étude sur 302 patients (95% utilisant LoFric).

Bakke A, Vollset SE, Hoisaeter PA, Irgens LM (1993)
Physical complications in patients treated with clean intermittent catheterization
Preuve qu’il y a moins d’IU et qu’elles sont moins sévères associées à l’utilisation de LoFric comparées aux sondes sans revêtement avec ajout de lubrifiant. Par exemple, les patients utilisant les sondes sans revêtement ont un score d’infection plus élevé de 76%. 13 mois d’étude sur 302 patients (95% utilisant LoFric).

Bakke A, Digranes A (1991)
Bacteriuria in patients treated with clean intermittent catheterization
Preuve de la faible fréquence d’IU avec les sondes hydrophiles (LoFric). Par exemple, 86% des patients ne montrent aucun signe d’IU pendant la durée de l’étude. 13 mois d’étude sur 302 patients (95% utilisant LoFric).

Partager